Réussir la transition vers le régime BARF

Home - Valcreuse- tout le blog-Réussir la transition vers le régime BARF

banniere-barf

Débuter au Barf : Introduction  Elever son chiot berger allemand au Barf  Menus Barf pour chiens adultes


Repasser un chien à une alimentation naturelle et biologiquement adaptée nécessite de faire une transition car le processus de digestion est complexe et requiert des enzymes et une flore intestinale adéquates.

 

Le Déroulement se fait étape par étape

 

On commence par faire une diète de 24 heures afin d'évacuer tous résidus de l'alimentation précédente

On calcule la ration quotidienne en fonction du poids idéal du chien, généralement 3% pour commencer, pourcentage que l'on adaptera ensuite selon le résultat sur l'embonpoint.

Pour les chiots, nous vous invitons à vous référer à notre article Débuter au Barf : élever son chiot berger allemand pour évaluer les quantités à distribuer tout en respectant les règles d'introduction progressive qui suivent.


Etape 1 : introduction d'une première source de protéine, exemple le poulet

 

Selon les habitudes alimentaires du chien, on va distribuer la ration correspondant au pourcentage/poids en 1 ou 2 repas.

Cette ration se compose de 100% de viande (muscle) de poulet CRUE à laquelle on ajoute un peu d'huile et de purée de carottes.

Ce menu va durer quelques jours, le temps de vérifier qu'il n'y a pas de sensibilité ou d'intolérance à cette source de protéine.

Une sensibilité ou une intolérance se manifesterait par des diarrhées persistantes sachant qu'il est fréquent d'avoir un petit épisode de diarrhées au moment d'une transition alimentaire car la flore intestinale doit se reconstituer.

Une petite cure de probiotiques en parallèle n'est pas superflue. Selon la durée du précédent régime alimentaire (chien nourri au croquettes pendant des années), l'épisode peut durer 4 à 5 jours sans qu'il faille s'alarmer.

Par contre, en aucun cas l'état général n'est affecté. Si la diarrhée s'accompagne d'une apathie, de fièvre ou de traces de sang dans les selles, elle a une autre origine que le changement d'alimentation et doit conduire chez le vétérinaire !

 

Etape 2 : introduction d'une seconde source de protéine, exemple la dinde

 

La consistance des selles s'étant stabilisée, on peut introduire une deuxième source de protéine.

Cette nouvelle ration se compose le 1er jour d'introduction de 90% de viande de poulet CRUE + 10% de viande de dinde CRUE, le 2ème jour de 80% de poulet + 20% de dinde, le 3ème jour de 70% de poulet + 30 % de dinde ... et toujours un peu d'huile et de purée de carottes jusqu'à arriver à donner sans que cela n'influence la consistance des selles une ration de 100% de l'une ou l'autre des sources de protéine ou bien d'un mélange moitié-moitié.

A ce stade certains vont commencer à s'inquiéter du déséquilibre et craindre des conséquences. Qu'ils se rassurent ! ce n'est pas en 2 ou 3 semaines que l'on créé des pathologies par carences alimentaires.

 

Etape 3 : introduction des premiers os charnus de la même "famille" que les viandes déjà proposées

 

Rappel : un os charnu est un os entouré de viande. Dans tous les cas il est CRU.

La dureté de l'os doit être adaptée à la puissance des mâchoires ; on ne donne pas d'os porteur de gros animaux type bœuf, mouton et même porc.

Toujours selon le principe de l'introduction progressive, la nouvelle ration se compose le 1er jour de 90% de viandes + 10% d'os charnus CRUS de poulet par exemple, le 2ème jour de 80% de viandes + 20% d'os charnus ...

Contrairement à l'étape précédente, on ne dépasse pas 50% de la ration en os charnus car un repas équilibré n'est jamais constitué de 100% d'os charnus.

 

Difficultés rencontrées quelques fois à ce stade

 

Réapparition des diarrhées => vérifier s'il y a présence d'os non digéré dans les selles. Si c'est le cas, c'est que l'os a été insuffisamment broyé ou que l'acidité stomacale n'est pas encore revenue dans les normes (proche de 1).

Proposez des os plus tendres et faciles à digérer en plus petites quantités, éventuellement un jour sur deux seulement et prolongez cette étape jusqu'à retour à des selles de consistance normale.

S'il n'y a pas d'os non digéré dans les selles, c'est que la flore intestinale n'est pas encore revenue à la normale. dans ce cas la cure de probiotiques s'impose.

 

Etape 4 : introduction d'une 3ème source de protéines : exemple le boeuf

 

Il est intéressant de s'assurer que le chien tolère cette source de protéine même si elle est un peu accessoire dans le régime Barf ne serait-ce que pour avoir un large choix, pouvoir profiter de tous les bons plans ou s'approvisionner facilement en déplacement.

Le bœuf étant fréquemment mal supporté, la semaine introduction du bœuf ne doit avoir lieu que si les selles sont parfaitement correctes.

On procède comme pour les autres introductions : 90% + 10%, puis 80% + 20% sans aller au delà de cette proportion car elle suffit largement à déceler une intolérance et les repas 100% bœuf seront exceptionnels.

D'ailleurs on ne donne jamais d'os de bœuf à un chien car il est bien trop dur ! 

 

Etape 5 : introduction des abats de la même "famille" que les viandes et os charnus proposés

 

Les abats dont la proportion dans la ration ne dépasse pas 10% à raison de 5% de foie et 5% d'un autre abat, on les introduit un jour sur deux pour commencer, en alternance pour arriver à les incorporer ensemble puis chaque jour.

Certains chiens refusent le foie. On peut leur proposer à la place du foie de morue en boite mieux accepté où leur poêler légèrement.

Le foie est une source majeure de vitamines dont la vitamine A qui peut s'avérer toxique à haute dose ; c'est pourquoi on ne dépasse jamais 5% de la ration en foie.

Les autres abats apportent également de nombreuses vitamines, y compris la A, donc si le foie est refusé mais les autres abats acceptés, il n'y a pas lieu de craindre une carence.

 

La durée de la transition est variable

 

Chaque étape dure en moyenne une semaine à 10 jours mais il ne faut pas hésiter à l'allonger chez des chiens ayant plusieurs années de croquettes à leur actif.

On peut donc raisonnablement envisager  que 2 mois seront nécessaires pour une transition pour un chien adulte et à fortiori âgé tandis que 5 semaines suffiront pour un chien jeune ou "rustique" au niveau de la digestion.

 


Pour servir de guide à celles et ceux ayant quelques appréhensions à franchir le pas, nous vous proposons un tableau récapitulatif à télécharger (format pdf) et à imprimer.

Ce tableau prend l'exemple d'un chien adulte de 30Kg.

Pour les autres poids il suffit d'appliquer une règle de 3.

tableau-transition-barf-chien30kg

Cliquer pour télécharger le tableau complet

 

Si cet article vous a été utile n'hésitez pas à nous le faire savoir par un commentaire.

Si vous rencontrez des difficultés nous sommes à votre service via la messagerie Facebook de notre page.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.