Sélectionner une page
Mauvaise image du Berger Allemand
Isa.valcreuse 5 avril 2016

Ces photos qui font du tort à la race

 

Je me lance dans un article qui me tient à cœur depuis des mois, peut être même des années, à propos de la mauvaise image du Berger Allemand, surtout de la mauvaise image imputable à son physique, qui est exploitée à outrance par les détracteurs de la race.

mauvaise image du berger allemand

Illustration d’un dos droit selon la définition de droit et pourtant ce chien a un sérieux problème sur le plan de la morphologie

Ce qu’on lui reproche à ce chien c’est sa ligne de dos !

Cette ligne de dos fait tellement l’objet de controverses qu’elle est à l’origine d’une scission entre le berger allemand et une nouvelle race appelée Altdeutscher Schäferhund, qui axe sa sélection sur une santé irréprochable et des caractéristiques physiques anciennes.

Le dos du berger allemand doit être droit – et il l’est la plupart du temps – ce qui signifie qu’il ne doit être ni concave, ni convexe. Droit ne signifie pas horizontal mais sans courbure ni cassure ! Le rein et la croupe qui lui succèdent doivent être dans son prolongement et une inclinaison de seulement 28% est demandée en ce qui concerne la croupe faute de quoi, et c’est de la biomécanique, la poussée est (très) limitée et on obtient un mouvement sautillant (manque d’inclinaison) ou “sous le chien” (excès d’inclinaison), inefficace dans les deux cas.

Ce qui donne l’image d’un chien à la ligne de dos très descendante n’est ni plus ni moins (si on fait abstraction des sujets sur-angulés qui devraient être pénalisés) qu’une présentation en expositions et en photos dans une position appelée statique ou station où le berger allemand est (très) en appui sur son arrière-main.

On pourrait polémiquer longtemps sur cette coutume qui nuit plus à la race qu’elle ne l’a met en valeur mais c’est la coutume. En outre cette position permet d’évaluer plus aisément la puissance d’une cuisse, la justesse des angles et le positionnement et l’inclinaison de la croupe. Personnellement je la pratique encore à l’occasion, quand je présente l’un de mes chiens à des juges, c’est pourquoi les pages de présentation de nos bergers allemands comptent certaines photos en statique mais lorsqu’il s’agit de les présenter au public, je lui préfère le naturel.

Revenons sur cette position contre-nature et très controversée. Elle met le chien en scène et accentue autant que possible l’effet “garrot haut” qui reste tout de même une des particularité du BA allant de pair avec une prise de terrain à l’avant plus dégagée que les autres races bergères. La plupart du temps, lorsque l’on repositionne un berger allemand de façon à ce que ses 4 membres soient perpendiculaires au sol et bien surprise sa ligne de dos n’a plus du tout la même pente. Démonstration ci dessous en image avec la même chienne (juste quelques années entre les 2 clichés et un contexte différent)!

Pour enfoncer un peu le clou, voici encore des photos prises par moi même sur le vif au cours de non moins qu’une Nationale d’élevage du Berger Allemand, exposition référence ayant pour but de sélectionner les sujets recommandés pour l’amélioration de la race. Je vous laisse juge de l’inclinaison de la ligne supérieure de nos BA pourtant nés d’accouplement de lignées de beauté dans un but d’expos : on est loin de la hyène en ce qui les concerne eux aussi.

Pour revenir sur la mauvaise image du Berger Allemand, qu’on a accusé d’être dysplasique parce qu’il a mis en place un système de contrôle bien avant tout le monde (Pour infos il n’est même pas dans le top 10 des races atteints de dysplasie coxo-fémorale), qu’on a accusé d’être instable sur le plan du caractère alors qu’il est une des seules races contrôlant la stabilité de celui-ci lors de la confirmation sans compter qu’un chien n’est que le reflet de son éducation et du vrai caractère de son maître, n’est-elle pas tout simplement liée, cette mauvaise image qu’on véhicule sur lui, à un amalgame entre sujets sur-typés d’expos, c’est à dire un pourcentage insignifiant, et le reste des représentants de la race et à une pénurie d’informations contradictoires ? Je me le demande parfois car j’ai l’impression que quoique fassent les éleveurs “du milieu” et même le club de race, leur communication est sans effet. Quel dommage !

PS : Au Val de la Petite Creuse on s’attache à sélectionner des bergers allemands pour la compagnie et les loisirs. Et bien ce sont dans les lignées dites de Morphologie que l’on va choisir nos étalons, pas dans les lignées dites de travail car nous n’y trouvons pas la qualité d’avant-main (correctement proportionnée et angulée), ni d’arrière-main, ni de ligne de dos (garrot long, dos droit, rein et croupe de bonne longueur et de bonne inclinaison) qui donne son mouvement endurant au berger allemand. Curieusement nous ne déplorons aucun problème de sur-angulation chez nos chiots, encore moins des silhouettes critiquables (hors pose en statique). C’est peut-être parce qu’il n’y a pas de vrai problème de dos chez le BA normal, juste une légende construite sur des images de sujets “expo” détournées.

 

24/10/2021 : Mise à jour de cet article à l’occasion de la refonte totale de notre site internet

Il y a 5 ans en écrivant ces lignes je croyais encore dur comme fer que les différents clubs de race faisaient tout leur possible pour freiner la course aux garrots hauts et aux sur-angulations de l’arrière-main. 5 ans plus tard j’en suis bien moins convaincue en regardant les résultats des différentes expositions nationales et internationales de ces dernières années. Force est de constater que les chiens qui gagnent ces manifestations sont hyper typés. Ils sont surtout inquiétants sur le plan ostéo-articulaires avec des fémur et des humérus plus longs et des contraintes augmentées sur l’articulation du genou, de la cheville et du coude qui ne laisse rien présager de bon en vieillissant. Non seulement nous ne jouerons pas à ce jeu là avec nos chiens pour leur bien-être mais nous n’essayerons pas non plus de convaincre nos adoptants que c’est sans conséquences car c’est totalement FAUX. Il n’y a pas de réel problème de dos chez le berger allemand normal mais il y a un réel problème d’arrière-main et d’avant-main chez le berger allemand sélectionné pour les expos. Jusqu’à preuve du contraire un tel chien n’est pas confortable ni stable sur ses appuis. Les acquéreurs ne s’y trompent pas sans qu’il n’y ait besoin de leur faire la démonstration scientifique. Et les acquéreurs sont les premiers concernés par les chiens. Les clubs de race seraient bien inspirés d’en tenir compte un jour surtout si on ajoute au problème de la morphologie le problème de la sélection sur le mordant qui transforme le berger allemand en chien hyper excitable et pro-actif au fur et à mesure des générations.

 

3 Commentaires

  1. Protch Hélène

    Merci pour cet article et je confirme tous vos dire. En septembre 2014 nous sommes venus chercher notre petite femelle née au Val de la petite Creuse. Elle est superbe, aucun problème de hanche et un caractère en or, aucune instabilité émotionnelle, sensationnelle avec les enfants et les autres animaux ( elle materne même un chaton). Merci pour votre beau travail à garder les valeurs de cette race

    Réponse
    • Isa.valcreuse

      Merci beaucoup pour ce partage d’avis sur l’élevage, il est ce qui nous encourage à continuer dans la voie choisie. Sincères amitiés. Isabelle

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
Instagram
Envoyer un email