Lorsque les oreilles de votre berger allemand ne se redressent pas naturellement

Home - Valcreuse- tout le blog-Lorsque les oreilles de votre berger allemand ne se redressent pas naturellement
Lorsque les oreilles de votre berger allemand ne se redressent pas naturellement

Astuce d’éleveur pour aider les oreilles de votre berger allemand à se redresser si elles tardent à le faire naturellement

Quand  doit-on intervenir ?

Les oreilles d’un berger allemand se redressent naturellement entre 2 mois pour les plus précoces et 6 mois environ pour les plus tardifs (souvent grosse ossature).

Avant l’âge de 6 mois il est inutile de prendre d’autres mesures qu’une alimentation parfaitement adaptée dont on aura vérifié qu’elle comporte bien de la vitamine C (sous forme bio disponible) car la vitamine C entre en jeu dans la synthèse du collagène lui même essentiel aux ligaments. A défaut ou dans le doute, ne pas hésiter à complémenter en Vitamine C ; ce sera bénéfique pour tout l’appareil ligamentaire.

Passé cet âge, et si les oreilles ne donnent aucun signe d’un redressement proche (si elles sont toujours plaquées contre les joues et très molles) il faut envisager la pose de tuteurs.

 

Solution 1

 

Procurez vous un kit complet du type kit Tentupaktivas© et suivez la procédure de pose telle qu’elle est décrite dans la vidéo qui suit (en anglais)


 

Solution 2 plus économique

 

Fabriquez vous même des tuteurs et collez les dans les pavillons des oreilles de votre chiot

Pour cela, sont nécessaires :

→ un gobelet type gobelet doseur de croquettes dont la rigidité et le poids sont particulièrement adaptés

→ de l’Elastoplast® pour recouvrir la surface intérieure et extérieure du gobelet préalablement découpé à la taille et à la forme du pavillon de l’oreille

→ de la colle type néoprène gel (ou éventuellement une colle spéciale oreilles)

 

necessaire-collage-oreilles

 

Une fois les tuteurs confectionnés, c’est à dire découpés exactement à la taille et à la forme des pavillons des oreilles puis recouverts d’Elastoplast®,

on les enduit généreusement de colle néoprène gel,

on positionne le tuteur dans le pavillon le temps du transfert de colle puis on le retire le temps nécessaire au séchage de la colle sur les deux surfaces, la colle néoprène gel étant une colle qui nécessite cette opération,

durant le séchage on veille à maintenir les pavillons du chien debouts et ouverts en prenant garde à ce que les bords ne se collent pas entre eux,

dès que la colle est sèche au toucher on positionne le tuteur dans le pavillon colle contre colle en commençant par la pointe de l’oreille puis en descendant vers la base.

Attention il n’y a aucune possibilité de réajustage !

 

Ces tuteurs restent généralement 3 semaines en place et tombent d’eux même.

A surveiller bien sûr l’absence d’allergies à la colle qui compromettrait le recours à cette méthode.

Dans les minutes qui suivent la pose une légère gène est normale liée à la présence des tuteurs, ainsi qu’une légère sensation de chauffe. Si la gène persiste ou si une irritation apparaît en bordure des tuteurs il faudra procéder à la dépose.

 

Après la chute des tuteurs, si les oreilles retombent,  il est possible de renouveler l’opération en respectant toutefois quelques jours de repos aux pavillons (ils doivent être vierge d’inflammations ou de blessures).

 

 

En cas d’échec au bout de plusieurs périodes de port de tuteurs, il faudra vous faire une raison et accepter d’avoir un berger allemand à oreilles tombantes.

La chirurgie reste possible si vraiment cette tête atypique vous pose problème. Un mauvais port des oreilles n’enlève absolument rien aux qualités globales du berger allemand. Sachez toutefois que redressées artificiellement ou tombantes les oreilles vous disqualifient en expositions et pour la confirmation.

 

A savoir

Les origines du problème sont multiples. On peut incriminer la génétique évidemment sachant que la forme de l’oreille et son attache sont déterminées par les gènes. Si une attache est trop latérale ou s’il y a une disproportion entre la hauteur et la largeur cela augmente le risque d’un port d’oreille atypique ou défectueux. Idem s’il y a hyper laxité ligamentaire.

Les difficultés de redressement des oreilles sont plus fréquentes à la mauvaise saison lorsque l’ensoleillement manque ou que le froid ralentit l’irrigation sanguine dans les extrémités. Une blessure peut également freiner le redressement voire le compromettre. Comme cela a été soulevé en introduction, l’alimentation est fondamentale et notamment la présence et la bio disponibilité de la vitamine C.

Au Val de la Petite Creuse, nous avons constaté plus de difficultés à redresser les oreilles chez les poils longs comparés aux poils courts. Chez les chiots à poils longs une épilation des oreilles peut parfois suffire à redresser les oreilles en diminuant le poids à relever. Consulter un toiletteur pour cette opération.

Par contre le problème n’est jamais lié au fait d’avoir touché les oreilles du chiot ! un massage doux avec le pouce (pavillon appliqué contre la paume) dans un mouvement du bas vers le haut s’avère même très profitable puisqu’il améliore la circulation sanguine.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.