Verre à moitié plein, verre à moitié vide

Home - Archives ancien blog-Verre à moitié plein, verre à moitié vide

Régulièrement, lorsque la masse de « choses » à faire devient si pesante qu’elle vous donne l’impression que vous avez surestimé vos capacités, j’aime à me remémorer d’où je viens et où j’aimerais aller, afin de mesurer le chemin parcouru.

Et bien, il est riche d’événements et de transformations ce chemin parcouru : d’une grange menaçant de s’effondrer, nous en sommes à une maison, une vraie, certes manquant de pièces dédiées à la réception ou au cocooning mais désormais tout confort pour la famille nombreuse que nous sommes ; d’une porcherie et d’une culture de betteraves nous en sommes à une maison pour les chiens avec nurserie et très bientôt cuisine spécial Barf, plusieurs boxes chaleureux et même 6 aires de détente et 1 aire de travail/jeu …

Ce matin, en démarrant ma journée, mon verre était vide de ce qui manque à notre domaine pour être le lieu paradisiaque dont nous rêvons pour nos chiens et nous même puis je me suis souvenue …

En 2004 : nous emménageons dans l’étable transformée en 2 pièces, nos chiens sont installés dans la porcherie transformée en 3 boxes, 2 parcs d’ébats sont implantés, notre jardin n’est qu’un champ de betteraves.
En 2005 : 2 boxes en bois sortent de terre, de même que 3 parcs supplémentaires, la pelouse commence à recouvrir la terre que nous avons nivelée au râteau.
En 2006 : 2 boxes de plus viennent agrandir nos installations, l’élevage est désormais clos et desservi par des allées gravillonnées, arbres et arbustes commencent à donner du relief à notre domaine.
En 2007 : 2 autres boxes voient le jour, la porcherie se couvre partiellement de carrelage et de vrais panneaux de séparation solides et imputrescibles remplace mon bricolage maison. Le terrain de jeu et de travail  est enfin créé. Les travaux à l’étage de la maison démarrent et la collection de rosiers s’étoffe.
2008 : Une première puis une seconde chambre avec mezzanines offrent enfin à mes filles l’intimité et l’espace réservé dont elles rêvaient. Le chenil de quarantaine obligatoire prend forme, une maternité provisoire est créé dans une pièce attenante à notre actuelle maison, chaque parc se voie doté de niches et d’abris pour encore plus de confort…

Nous sommes 5 ans plus tard, déjà 5 ans ou seulement 5 ans ? là est la réponse à la question du verre. Et bien après avoir écrit ces quelques lignes, je peux juste vous dire que mon verre s’est joliment rempli à commencer par l’impression que nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.