Visite virtuelle du Val de la Petite Creuse

Home - L’élevage du Val de la Petite Creuse- Visite virtuelle du Val de la Petite Creuse
Visit Us On FacebookVisit Us On GooglePlusVisit Us On Youtube

Un objectif : le bien-être de nos chiens

Une structure comme la nôtre, comme n'importe quelle structure d'élevage ou de pension, est continuellement en travaux. Cette page est donc dédiée à nos installations, à la fois pour vous permettre de découvrir dans quel environnement nos compagnons naissent et vivent, mais aussi pour vous offrir la possibilité de suivre les travaux que nous effectuons et leur but.

Il faut savoir que lorsque vous achetez un chiot, vous donnez à son éleveur les moyens d'exercer son activité selon la ligne de conduite qu'il s'est fixé.

Notre ligne de conduite à nous est de faire naître des chiens de Berger Allemand destinés à partager le quotidien de familles dans le respect de nos propres chiens qu'ils soient ou non un reproducteur.

vue-principale_mai2017


Des installations en rapport avec le nombre de chiens

Si notre ligne de conduite exige une sélection très rigoureuse des parents il n'est pas question pour autant de se débarrasser de ceux qui ne remplissent pas notre cahier des charges surtout pour une histoire de capacité d'accueil. Ils restent chez nous et y coulent des jours les plus heureux possible sans que leur place ne soit conditionnelle à quoi que ce soit comme on peut le constater ailleurs. Il en est de même pour nos retraités et je dirais même encore plus pour nos retraités. Nos retraités non seulement restent chez nous mais ils intègrent même la maison à temps complet pour bénéficier d'encore plus de confort et des soins plus spécifiques que peuvent demander leur âge.

A la question combien avez-vous de chiens, lorsque nous répondons une vingtaine, souvent les yeux s'écarquillent et les "oh c'est beaucoup" suivent. Non, une vingtaine de chiens ce n'est pas beaucoup lorsque ceux qui ne reproduisent pas encore, ou plus, ou ne reproduiront jamais comptent autant que ceux qui reproduisent. Une vingtaine de chiens, si on retire les jeunes, les retraités et les inaptes, cela ne fait pas plus de 5 ou 6 chiennes qui donnent naissance à des bébés à un rythme respectueux de leur santé et 2 ou 3 mâles qui les y aident.

Ce choix - et même cette obligation morale que nous avons vis à vis de nos chiens de ne jamais les abandonner ou les négliger - implique que nous devons leur fournir à TOUS un logement digne de nom en plus des soins et des activités.


Des locaux en quantité mais aussi des aménagements en quantité et en qualité

Outre le fait qu'installations ne signifie pas seulement un logement décent par chien mais inclus aussi des aires de détente, des lieux de loisirs ou d'éducation ainsi qu'un ensemble de locaux techniques, notre ligne de conduite exige également un important travail au niveau des chiots et des aménagements en conséquence.

Leur développement comportemental est une priorité absolue chez nous car se préparer à la compagnie demande une bonne génétique mais aussi des conditions favorables en plus de la mise en œuvre d'un savoir-faire .

C'est à ce niveau que nous effectuons continuellement des améliorations car la science avance et nous la suivons pas à pas. En matière de développement comportemental, un boxe aseptisé et 3 gamelles par jour n'ont jamais fait d'un chiot un futur compagnon bien dans ses poils. La variété des environnements et la richesse des stimuli comptent, avec la qualité des interactions, autrement plus que des m2 de carrelage et des pesées quotidiennes. Comme nous aimons à le démontrer dans les pages dédiées aux portées, chez nous les chiots ne s'ennuient pas.


Le respect de la réglementation

A nos exigences déjà conséquentes s'ajoutent celles de la réglementation.

En 2014 un arrêté est venu augmenter sérieusement la liste des "choses" à modifier, remplacer et ajouter. Sous couvert de protection animale et bien qu'inspiré de l'élevage des animaux de rente (!!!), l'arrêté du 3 avril 2014 impose à tout établissement des normes d'espace, de matériaux mais surtout des règles de gestion ayant davantage vocation à augmenter les contraintes administratives et le risque de surendettement que de protéger les chiens et les chats de la maltraitance. A noter que cet arrêté interdit également l'accès au public de la plupart des locaux (locaux sensibles) ; il ne reste donc plus que la visite virtuelle pour vous faire pénétrer dans les coulisses de notre élevage-pension.

Ceci dit, détenir et élever des animaux de compagnie ne devrait jamais rimer avec maltraitance. Nous ne pouvons donc que nous réjouir de ce nivellement par le haut en matière d'installations.

Nos logements à nous et les soins prodigués étant déjà bien au delà des nouvelles normes, cet arrêté ne nous a finalement posé problème qu'au niveau de certaines exigences incompréhensibles et exagérées, selon nous, comme des clôtures de 2 mètres (?), la présence d'une infirmerie (?), la mise en quarantaine des chiens provenant de l'extérieur, y compris d'expos (?), la  rédaction d'un règlement sanitaire (?), les 2 visites vétérinaires annuelles de prophylaxie (?), le renseignement de fiches d'autocontrôle (?). Cependant, rien n'étant plus désagréable que des remontrances de la DDPP, nous nous sommes résolues à nous doter de ces "suppléments" et du coup nous en avons profité pour donner un coup de neuf à tout notre élevage-pension.


Amélioration réalisée en 2014 : Une maternité toute neuve pour nos bébés-loup

La maternité est l'élément clef d'un élevage. De son confort et de sa salubrité dépendent le bien-être des mamans et de leurs petits. Nous avons donc mis de gros moyens dans ce nouvel espace.

Notre nouvelle maternité est sortie de terre en fin d'année 2014 sous la forme d'un agrandissement de notre bâtiment principal d'élevage.

Le nombre de naissances au Val de la Petite Creuse étant (et restera) restreint, notre maternité n'est composée que de deux boxes avec chacun sa courette individuelle accessible en permanence. Conformément à l'arrêté ces boxes sont divisés en deux parties dont l'une permet à la maman de se soustraire à ses chiots pour se reposer. Ils sont entièrement carrelés au sol et mûrs, éclairés naturellement et artificiellement et ventilés au moyen d'une VMC. Ils sont également chauffés en hiver il va sans dire. Le petit plus est que nous avons installé un système de vidéosurveillance qui permet de surveiller tout le monde sans déranger 😉

Comme ce local fait partie de ceux strictement interdits au public (cf plus haut) nous vous y faisons pénétrer en images.


Réaménagement réalisé en 2015 : Une nurserie à la place du dortoir et plus d'aires d'éveil pour nos chiots

Notre bâtiment principal d'élevage était composé d'une cuisine et d'un dortoir destiné à accueillir nos chiens au chaud la nuit en période hivernale.

Seulement l'arrêté nous impose une nurserie en plus de la maternité. Nous avons donc pris le partie de transformer ces "chambres" en boxes dédiés aux chiots de leur sortie de maternité jusqu'à leur départ pour leur nouveau foyer. Déjà carrelés au sol, ces locaux sont désormais aussi carrelés au mûr. Ils sont aussi sous vidéosurveillance comme la maternité.

Attenant à la nurserie, un des "jardins" de détente est désormais réservé uniquement aux chiots. Mais comme une aire de détente était insuffisante nous en avons créé deux de plus : une première aire pour les bébés qui leur permet de se familiariser avec des de nombreux bruits, odeurs et textures où trône une mini passerelle, un portique fait maison avec des objets suspendus, une piscine à balles, des jouets variant chaque jour, et une seconde aire pour les plus grands plus naturelle avec des arbres et arbustes, des jouets variant chaque jour, une piscine en été et une proximité avec les chiens de la maison pour se socialiser. Les parcs mobiles que nous utilisions par le passé n'ont pas été abandonnés pour autant. Chaque portée a droit à ses variations d'environnement en toute sécurité grâce à eux. Parfois à proximité immédiate de la maison, d'autres fois à coté du terrain de loisirs pour observer les grands travailler ...


Rénovation réalisée en 2015 : des clôtures toutes neuves

Tous les parcs, chenils et aires de détente sont désormais clos avec des panneaux de grillage soudé. Comme la hauteur n'est pas conforme à l'arrêté et qu'il était hors de question de tout refaire et surtout de vivre entourées de clôtures de 2  mètres de haut, un compromis a été trouvé avec la pose d'un fil de clôture électrique raccordé à un poste "spécial chiens" à faible intensité fixé tout en haut des panneaux pour n'occasionner aucun stress. Ne vous étonnez donc pas de voir cet attirail barbare chez nous. On y a été obligées ! (Soit dit en passant nous oublions tout le temps de le brancher LOL)

La fameuse séparation entre zone pension et zone élevage a été installée. Une clôture de plus au milieu de la cour sensée préserver des contaminations entre chiens de l'extérieur et chiens de l'intérieur. Ca commence à faire beaucoup de clôtures mais la Loi, c'est la Loi ! Encore une ou deux et on pourra nous rebaptiser le Labyrinthe de Valcreuse 😀


Travaux réalisés en 2016 et 2017 : des boxes de pension totalement refaits à neuf

Désormais chaque boxe, carrelé murs et sol, dispose de sa courette individuelle en accès libre via une trappe. En lieu et place du trottoir qui desservait nos boxes c'est désormais un couloir vitré et couvert permettant ainsi de chauffer collectivement les boxes tout en conservant la luminosité et en assourdissant les éventuelles nuisances sonores.

Chaque chien dispose désormais d'un hébergement de 12 M2 minimum dont la moitié est intérieur et l'autre moitié extérieur (deux hébergements atteignent les 20 M2 pour les chiens en duo ou les très grandes races) toujours en INDIVIDUEL.

Nos pensionnaires sont toujours sortis quand cela est possible en balade en laisse ou en liberté dans le terrain de loisirs et ce à tour de rôle ; ont été ajoutés à nos 6 nouveaux boxes dédiés à la pension 2 boxes "spéciaux" avec des courettes plus grandes pour les pensionnaires plus difficiles et non manipulables. Une surveillance vidéo est prévue à court terme avec accès internet pour que les propriétaires puissent se rassurer quant à la qualité de vie de leurs chiens. En attendant nous publions chaque jour s'ils le souhaitent des photos et vidéo sur une page Facebook consacrée à la pension ou nous leur envoyons des mms.


Investissement réalisé en 2016 : Une cuisine quasi professionnelle

Nos chiens et chats étant tous nourris selon le régime BARF (Biologicaly and Appropriate Raw Food, littéralement alimentation crue biologiquement adaptée), il est évident que nous disposons d'un endroit dédié au stockage des trois quarts de tonne de viande que nous passons tous les mois et à la préparation des rations.

Toujours pour satisfaire la réglementation mais surtout satisfaire nos exigences de sécurité sanitaire et de confort de travail, l'essentiel du matériel de la cuisine provient du circuit professionnel et fait la part bel à l'inox. Il va sans dire que la distribution de plus de 40 gamelles quotidiennes (puisque les rations sont fractionnées en 2) ne pouvait se contenter d'un coin de table, d'un bout de frigo et d'un petit congélateur. En faisant le choix du BARF nous avons fait le choix d'investir aussi dans les moyens permettant de mener à bien ce projet.


Nouveauté depuis 2016 : une chatterie pour garder également vos compagnons félins

C'était en projet depuis longtemps.

Créée l'été 2016 la première chatterie (prototype en quelque sorte) est en fait un chalet totalement aménagé auquel nous avons ajouté un enclos sécurisé pour un accès vers l'extérieur.

Nos propres chats l'ont évidemment testés et d'après leur rapport, c'est top ! Arbres à chats, promontoires, griffoirs ... tout a été prévu pour que les matous et minettes se prélassent ou exercent leurs talents. Si ce service reçoit un accueil favorable, nous agrandirons la pension pour chats avec 2 chalets supplémentaires. Particularité du lieu, il est totalement excentré de la zone chiens avec son accès indépendant et de nouveau des clôtures pour éviter toute intrusion canine au royaume des félins.


Travaux réalisés depuis la suppression du dortoir : Construction de nouveaux logements top confort pour nos bergers allemands

Puisque nos chiens n'ont plus de dortoir chauffé, nous leur avons construit des maisons dans leur parc. Le terme maison est choisi à bon escient car outre la taille et l'esthétisme, ce sont surtout les aménagements intérieurs et le confort qui les surclassent : Carrelage mûrs et sols (évidemment puisqu'obligatoire), isolation +++, chauffage, éclairage, accès dedans-dehors en totale liberté mais trappes "fermées" par des rideaux en pvc transparent pour maintenir la température intérieure, corbeilles, vet-bed, jouets, promontoires, ombre et bien sûr soleil ... La seule concession à leur précèdent confort a été de remplacer l'herbe par du tout-venant. Malheureusement notre terrain argileux retenait trop l'eau et en période pluvieuse c'était ingérable.

Les maisons de nos chiens n'étant pas aisément accessibles, nous vous offrons une visite en images.


Réaménagement réalisé en 2016 : Transformation du terrain d'entraînement aux expos en terrain de loisirs et d'activités éducatives

Notre ancien terrain d'entraînement s'est vu aussi réaménagé. Clôtures neuves (et oui, définitivement les clôtures se comptent presqu'en kilomètre chez nous), installation d'agrès variés pour se familiariser, et quelques équipements pour le confort des humains ont transformé l'espace en véritable lieu d'activités canines ludiques et éducatives. Un accès totalement indépendant a même été prévu pour accueillir nos participants sans qu'ils n'aient à traverser les sacrosaintes zones sensibles interdites d'accès au public et aux animaux extérieurs. Du coup nous avons pu (enfin) mettre en place des séances hebdomadaires ouvertes à tous.


Aménagement réalisé en 2017-2018 : une infirmerie

Il s'agit d'un des locaux obligatoires que nous avons du nous résoudre à intégrer à nos travaux. L'infirmerie a été entièrement construite de A à Z et aménagée selon les demandes de notre vétérinaire. Puisqu'elle nous a été imposée, nous avons essayé d'en tirer partie au maximum afin de pouvoir y faire pratiquer les identifications et primo vaccinations de nos chiots, les bilans de santé de nos chiens et ... les séances d'ostéopathie.

 

Les futurs travaux dont la réalisation est prévue en 2018-2019

Un local de toilettage

Quitte à construire une infirmerie du gros œuvre à la finition nous avons décidé de lui accoler un petit local pour le toilettage de nos loulous. Pas un salon bien sûr mais juste une pièce d'eau avec baignoire adaptée et tout le nécessaire aux soins que nous réalisons habituellement à la maison.

Ce local permettra peut être d'offrir aussi une prestation supplémentaire à nos pensionnaires si cela est possible du point de vue de la réglementation car il n'est pas dit qu'il ne soit pas encore interdit de partager un tel lieu entre chiens de l'intérieur et chiens de l'extérieur. Affaire à suivre.

Construction d'un club-house pour nos participants aux séances d'activités éducatives

Après les chiens et les chats, nous avons décidé de nous atteler au bien-être des humains 🙂 Les murs de notre maison n'étant pas extensibles, ce sera donc un agrandissement qui sortira de terre où nous pourrons nous rencontrer - et nous réchauffer après les séances - discuter et partager expériences et connaissances. Et pour ne rien gâter, ce lieu accueillera aussi notre boutique afin de lui donner la visibilité qu'elle mérite.

Notre boutique nous tient énormément à cœur car nous nous sommes beaucoup investies dans la quête de tous les articles et produits qui peuvent être nécessaires à nos compagnons. Comptant près de 500 références, elle promet de jolis rayonnages qui seront encore une occasion de sensibiliser aux besoins comportementaux et aux bons soins.  


Un élevage, une pension et un centre d'activités et de formation à visage humain

Le Val de la Petite Creuse, a toujours été une petite structure en termes de taille que l'on peut qualifier de familiale, puisque toute la famille participe, totalement transparente .... et le restera.

Par le passé nous avions plaisir et fierté à vous présenter tout sans restriction et vous faire pénétrer dans les coulisses de notre activité.

Nouvelle réglementation oblige, la visite sera moins complète au niveau des installations mais cette page permettra à tout acquéreur potentiel de se faire tout de même une idée et de ne pas être frustré par ces nouveaux interdits. La qualité de vie des animaux étant LE critère fondamental lors du choix d'un élevage, chez nous le visiteur peut vérifier ici la qualité de nos installations et sur place les effets que cela produit sur nos chiens et ainsi mieux comprendre pourquoi le prix des chiots n'est pas négociable.

Au Val de la Petite Creuse, pas de mauvaises surprises, ce qui est affirmé dans nos publications se vérifient in situ  😉


La visite virtuelle de notre structure élevage-pension et éducation canine est terminée. Nous espérons qu'elle aura répondu à vos interrogations, votre curiosité ou simplement votre désir de suivre le Val de la Petite creuse dans son quotidien et ses préoccupations.

D'aucun verront peut être - et même certainement- une forme de vanité à glorifier ainsi nos installations. Rien ne les empêche d'en faire autant s'ils n'ont rien à cacher. Ce que nous avons fait et projetons encore de faire n'est pas pour eux, ni pour nous mesurer à eux, mais pour nos chiens et les résultats que cela produit sur leur bien-être.

Cadeau bonus à la visite, une visite virtuelle de notre jardin car notre activité nous l'exerçons dans un cadre de vie aussi agréable aux humains qu'aux chiens  😉