La valise du pensionnaire

Home - Valcreuse- tout le blog-La valise du pensionnaire
La valise du pensionnaire

La valise du pensionnaire

 

•Le carnet de vaccination

• Le « dodo » habituel (tapis, corbeille …)

• ses jouets préférés

• éventuellement les gamelles si elles sont différentes des nôtres (inox, contenance 1,75 L ou 3 L)


Les précautions d’usage :

 

→ Vérifiez qu’il est valablement vacciné (contactez la pension en cas de doutes)

→ Traitez votre animal contre les parasites internes et externes

→ Habituez le à votre départ et associez celui-ci à une phrase (je reviens, à tout à l’heure …)

→ Programmez avec votre pensionneur une journée de séjour avant « sa première fois »

 

Concernant la nourriture :

Les pensionnaires sont nourris avec l’alimentation fournie par les maîtres dans un container parfaitement hermétique marqué au nom de l’animal. Un container est éventuellement en vente sur place ou dans notre boutique.

seau-pension

 

Pour les chiens et les chats barfeurs, l’alimentation sera exclusivement fournie par la pension et facturée en supplément du séjour ; les menus seront toutefois soumis à approbation des propriétaires.

interdiction-colliers-coercitifsNe sont pas acceptés en pension :

• Les animaux atteints d’une maladie contagieuse

• Les animaux nécessitant des soins vétérinaires autres que l’administration de médicaments

• les animaux en mesure de s’échapper de nos installations malgré toutes les précautions prises

• les animaux présentant des graves problèmes comportementaux connus du propriétaires ou se révélant lors de l’essai qui présenteraient un danger pour eux même, les autres pensionnaires ou les personnes


Téléchargez la fiche de renseignements ayant valeur de conditions particulières avec les conditions générales d’admission et de séjour


MESSAGE IMPORTANT : En raison de plusieurs cas de séjours très mal vécus par des chiens pas ou mal habitués à la séparation et à la vie en chenil/boxe, nous informons les propriétaires qu’aucune prise en charge ne sera acceptée sans qu’un essai préalable d’une journée ne soit réalisé afin :

– de pouvoir juger du niveau de stress occasionné par la séparation et la vie en chenil et boxe,
– de pouvoir nous assurer de la possibilité de manipuler le chien dans cet état de stress
– et surtout de pouvoir vérifier que nos installations sont suffisantes et adaptées à la garde en toute sécurité de votre chien.
Il va sans dire que pour le bien être du chien nous n’accepterons plus de garder un animal qui présente d’importants signes d’anxiété de séparation lors de l’essai, qui tente de détruire son boxe ou les clôtures pour s’enfuir ou qui montre de l’agressivité vis à vis du soigneur que ce soit par peur ou par instinct de garde exagéré.

De grâce, habituez vos compagnons à être gardé et à être « enfermé », il en va de leur bien être ailleurs et sans vous !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.