La meilleure alimentation pour nos chiens

Home - Valcreuse- tout le blog-La meilleure alimentation pour nos chiens
La meilleure alimentation pour nos chiens

lesgamellesAu Val de la Petite Creuse, nous faisons du bien être de nos chiens notre seule priorité et le bien être passe par l’alimentation !

Le chien est un carnivore. Partant de cette évidence, nous ne pouvions que mettre en doute la qualité de l’alimentation industrielle en générale composée en grande partie de céréales. Grâce, ou à cause, de la fragilité digestive du Berger Allemand, nous avons connu tous les déboires liés à une alimentation inadaptée, difficultés de sevrage, problèmes de peau et de poils chez les adultes sans compter les diarrhées chroniques ou pire les insuffisance pancréatiques. Bien que particulièrement prédisposé à cette pathologie, le Berger Allemand, n’est pas pour autant condamné à la déclarer (elle peut rester latente) dès lors qu’on lui donne une nourriture appropriée à son anatomie qui couvre précisément ses besoins.

En expérimentant le BARF, nous avons solutionné tous les problèmes digestifs comme par magie et retrouvé la joie et la fierté d’avoir des chiots débordant de vitalité à proposer à nos clients.

Le Barf (Biologically and appropriate raw food) se résume à une diète carnée faiblement complémentée distribuée crue et donc très peu élaborée. La ration proportionnelle au poids de l’animal (10 % à 2 mois, 8% à 3 mois, pour finir à 3% à l’âge adulte) est constituée pour moitié d’os charnus et pour moitié de viande. On complète par un apport restreint d’abats et quelques fruits et légumes réduits en purée pour l’apport en vitamines.

En élevage les chiens subissant plus de stress, la ration de Barf peut être supplémentée en ingrédients ayant prouvés leur efficacité. Idem en période de reproduction, de concours.

Ainsi au Val de la Petite Creuse nous nourrissons nos chiens, petits et grands, au moyen du menu suivant, menu étant le fruit de l’expérience :

    • Os charnus sous la forme de cuisse et cous de poulet ou de volaille broyée pour les chiots
    • Viande sous la forme de bœuf, de poitrine d’agneau, de rouelle de porc, de poulet désossé … selon les approvisionnements
    • abats sous la forme de cœur de dinde ou de bœuf, de rognons de porc ou de bœuf et foies de poulet ou foies de morue (à raison de 20/40 gr au maximum par jour)
    • Légumes et fruits sous la forme de carottes rapées, épinards hachés, pommes ou poires en compote crue
    • Compléments sous la forme d’oeuf, de sardines, de yaourt, de mélanges d’herbes, d’algues (kelp et spiruline) d’huile de saumon, de graisse de canard ou huile de lin et de coco, de levure de bière ou germe de blé.

Fort de plusieurs années de recul (nos chiens barfent depuis 2007), l’élevage du Val de la Petite Creuse mesure désormais tous les bienfaits d’une alimentation qui ne force pas le chien à faire avec des ingrédients dénaturés par la cuisson ou destinés à des omnivores (ce qu’ils ne sont pas). A l’heure où on s’offusque de savoir que nos vaches ont pu être nourries à la viande, on s’émeut bien moins de nourrir nos chiens au blé ou au maïs alors que c’est aussi aberrant et préjudiciable  ! Et bien chez nous, nous donnons de la viande à nos carnivores et ils nous en remercient par une santé qui tient éloignés des cliniques vétérinaires.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire