Drôles de pensions

Home - Valcreuse- tout le blog-Drôles de pensions
Drôles de pensions

Banniere3_valcreuseElles ont poussé comme des champignons et comme de véritables opportunités de se faire de l’argent en s’improvisant pensionneur dès lors qu’on dispose d’un bout de jardin, parfois même pas !

Elles se font connaître par les petites annonces, le bouche-à-oreilles et récemment ont même donné des idées à des start’up de se faire de l’argent sur le dos de la culpabilité et de la méconnaissance de la législation des propriétaires.

Ce sont les établissement de garde « tous ensemble à la maison » ou les pet sitters.

Au pays des Bisounours, pourquoi pas 🙂 mais quand on veut bien y regarder de plus près :

  • est-ce bien raisonnable – même si cela part d’un bon sentiment – de mettre en contact des chiens qui ne se connaissent pas, sont stressés par l’absence de repères et dont l’état sanitaire n’est pas indiqué clairement sur leur front ?
  • est-ce bien honnête de prendre en charge un animal sans déclarer son activité, sans être couvert par une assurance RC pro ?
  • Est-ce bien légal d’exercer une activité sans certificat de capacité, dans des locaux pas toujours conforme à la réglementation en terme de taille, de garanties de salubrité et parfois même sans accès direct à un jardin ?

Personnellement je dis NON et je le dis car je garde des chiens de toute race et de tout tempérament depuis des années et qu’ils m’ont montré Ô combien il faut prendre des précautions, respecter les distances de sécurité, leur donner du temps pour faire connaissance, se jauger et trouver leur place dans un groupe.  Je dis NON également car je n’aimerais pas, en tant que propriétaire, récupérer mon chien avec des puces, des vers, une gale ou une toux du chenil, voire pire, alors que je l’ai confié en bonne santé. Et je dis enfin NON car en tant que pensionneur, j’avoue un certain ras-le-bol d’être tenu au respect de règles et d’obligations toujours plus lourdes tandis que d’autres passent à travers les mailles du filet en plus d’abuser les propriétaires !

Si je critique ces drôles de pensions et ces sociétés opportunistes c’est avant tout en tant que personne puis en tant qu’entreprise de garde sérieuse et responsable, avant tout soucieuse de la sécurité des chiens et chats et un peu exaspérée d’être prise pour cible par un marketing que l’on peut même qualifier de diffamatoire.

Je comprends la culpabilité des propriétaires mais il y a une solution à celle-ci, c’est d’habituer son compagnon à être gardé par d’autres et ailleurs dès le plus jeune âge.

Les exemples d’échec du mode de garde « tous ensemble, à la maison » sont légion et je préfère laisser s’exprimer les propriétaires à ce sujet. Mais bientôt on pourra leur ajouter quelques scandales dont la presse se fera le relai à propos de travail dissimulé, d’accidents ou de cas de maltraitance.

La raison ramènera alors au système traditionnel  mais cela aura laissé des traces … sur les animaux et sur leur propriétaires 🙁

Pas de commentaire

Laisser un commentaire