A propos de l’intérêt de faire des expos … ou pas

Home - Coups de coeur- coups de gueule-A propos de l’intérêt de faire des expos … ou pas
A propos de l’intérêt de faire des expos … ou pas

Au lendemain du prestigieux championnat de France, où évidemment nous n’avons pas mis les pieds, et à 3 mois de la Nationale d’élevage, où probablement nous n’irons qu’en visiteur, la question de se produire dans ces show et de porter les couleurs de notre affixe se pose encore une fois.

 

Pourquoi ne voyons nous quasiment plus aucun intérêt à faire des expos ?

 

Pour simplifier, on va déjà faire abstraction de l’avis des chiens. Parce que si on pouvait leur demander, je veux bien parier que la plupart d’entre eux émettrait un avis défavorable à leur participation. Il n’y a qu’à observer leurs attitudes autour des rings, les trésors d’ingéniosité que sont obligés de déployer les Handler et propriétaires pour leur faire prendre des postures avantageuses et la familiarisation et les entrainements que nécessitent en amont cette présentation contre nature pour s’en convaincre. Bah oui les gens, un chien n’est pas fait pour se pavaner sur de la moquette rouge au bout d’une laisse ! et quand il semble y prendre du plaisir c’est peut être juste parce qu’il fait l’objet d’attentions et sort enfin de sa cage.

Donc après avoir éliminé de la réflexion le principal intéressé, pourquoi nous éleveurs faisons nous l’économie de ces déplacements et de ces efforts ? Pourquoi presque rien ne nous donne envie de participer à ces rassemblements de passionnés ? Pourquoi la course à la reconnaissance de la qualité de notre sélection ne nous motive plus ? Pourquoi nous ne voulons plus nous prêter au jeu de massacre de l’image du berger allemand ? Les réponses sont dans les questions !

 

Les expositions coutent horriblement cher. Entre les frais d’engagement, les frais de déplacement et d’hébergement et les frais d’emploi d’une personne qui va veiller sur nos autres chiens restés à la maison, n’importe quel économiste ou comptable vous dira que l’investissement est démesuré s’il a pour but de contribuer à la promotion de l’élevage. Pour retomber sur ses pieds il faut augmenter en conséquence le prix de ses chiots ou espérer faire naître puis vendre des reproducteurs auréolés de titres en espérant qu’ils trouvent un preneur prêt à dépenser des fortunes. Encore une fois faisons abstraction de l’avis du chien là dedans, chien qui aura donné de sa personne pour satisfaire son propriétaire sans se douter que ce dernier n’ambitionnait qu’un retour sur investissement, ne pensons qu’intérêt pour l’éleveur. Le calcul est vite fait ! beaucoup d’euros et beaucoup de temps passé (perdu) pour très peu de « chances » d’obtenir un résultat réellement bénéfique pour l’activité.

 

Les expositions sont loin d’être un lieu de convivialité où règne la bienveillance et le partage, elles s’apparentent plutôt à des arènes où tous les coups sont permis pour battre son adversaire. Alors oui on y va pour se mesurer un peu à la concurrence, pour voir ce qui plait aux juges (sensés favoriser les chiens correspondant aux directives d’élevage du club de race), pour suivre (ou pas) l’évolution anatomique, dynamique et comportementale de sa race de cœur mais si, sortis du ring, on se regarde en chien de faïence, chacun dans sa « team » à boire et à manger le contenu de sa glacière, la critique négative au coin des lèvres, et bien nous on préfère rester chez nous et se mettre à l’écoute exclusive de nos clients parce que c’est pour eux qu’on fait ce métier.

 

Les expositions sont parait-il un haut lieu de rencontre entre éleveurs, propriétaires et … club de race, l’occasion pour ce dernier d’évaluer le cheptel, de valoriser le travail de sélection, d’expliquer ses décisions et de se mettre à l’écoute de sa base. On va quand même pas être obligés d’en arriver aux manifestations avec banderoles du genre « halte au BA 45°, les clients veulent des Rintintin, des Rex et des Jerry-Lee » ! les clients ce sont eux qui font vivre l’élevage lequel fait vivre le club de race. Est ce que du haut de sa tour d’ivoire, le club se rend compte que le Altdeutscher Schäferhund prend petit à petit la place du Berger Allemand dans les foyers ? Est ce que derrière ses lunettes de soleil ébloui par le rayonnement international de certaines élites il arrive encore à regarder dans les yeux le dernier de la classe et lui serrer la main avec le même respect et la même reconnaissance, ne serait-ce que pour sa cotisation, ou seul le podium a droit à ces égards ? à en croire le turn over dans les exposants et la baisse de fréquentation, toutes ces chimères ont perdu de leur attrait.

 

Les expositions n’intéressent pas nos clients et l’image du berger allemand souffre de la présentation en statique et en appui sur la laisse. Et franchement on les comprend les clients parce que montrer un chien avec une telle ligne de dessus à l’arrêt et un tel abaissement de l’arrière main en mouvement ça tient du masochisme. Aucune explication n’est donnée, aucune démonstration n’est faite comme si tout le monde devait comprendre et apprécier cette silhouette et cette mécanique de marche si particulière qui fait littéralement craquer les adeptes des expos mais effraie tant les méconnaisseurs. Quant au comportement des propriétaires lors des jugements, comportement que j’ai adopté pendant des années je précise, vous savez ces cris, ces bruits et ces courses effrénées autour des rings pour être devant le chien, l’appeler au bon moment, quel effet croyez vous qu’il a sur les spectateurs ? Heureusement peu d’acquéreurs fréquentent ces lieux (Ouf, notre réputation est sauve) mais malheureusement les photos et les vidéos qui circulent sur la toile véhiculent uniquement cette image controversée et préjudiciable faisant oublier combien notre BA est merveilleux comme compagnon de la famille, comme complice de jeux et de loisirs et combien au naturel il est toujours aussi beau et rustique !

Pourquoi ne voyons nous quasiment aucun intérêt à faire des expos ?

 

Parce que nous en voyons surtout à ne pas en faire !

 

Déjà pour éviter cela à nos chiens, pour nous garder du temps pour des activités autrement plus agréables comme les balades, les activités éducatives mais aussi pour rester le moins influencés possible par des avis en total décalage avec la réalité des gens qui nous apparaissent de plus en plus obsolètes et contraires à l’évolution que doit à nouveau subir le Berger Allemand s’il veut perdurer au XXIème siècle.


 

Bravo Isabelle pour cette réflexion à contre courant j’adhère à150 pour cent et surtout continuez comme cela mes 2 chiens issus de votre poropre sélection sont magnifiques et surtout….( je touche du bois ) pratiquement jamais malades…

100000 % de votre avis c’est aussi pour cela que j’ai arrêté les expos ( pendant 30 ans d’expositions) et que j’ai démissionné du bureau de la Canine et sans regrets 🙂

Ahhhh chère Isabelle ,que ça fait du bien de te lire , tu exprimes parfaitement mon sentiment et ressenti ,éleveurs de BA je fus aussi ,certes avec peu de lices ,car pour ma part j’ai toujours préféré la qualité à la quantité et surtout que mes chiens furent les compagnons de vie et ceux qui sont encore là mourront chez moi ,je ne regrette pas d avoir retiré ma révérence , comme TOI je fus influencée par mon passé et j ai aussi appris autrement aujourd’hui et je ne veut plus de chiens qui subissent ,je sais que c est possible autrement ,mais la motivation s est envolée ,oh pas pour le berger allemand ,les chiens ,mais pour ces univers dog show ou parfois même en sport ,ou ce chien formidable n est qu un fair valoir ,ou sa santé est bien souvent mise de côté ,des hyper types ,ou bien même des robots en sport ,certes il ne faut pas généraliser ,mais ceci reste trop présent ,je préfère des chiens naturels ,et aussi en exposition ,et si on pouvait former les gens de cet univers à démontrer que c’est possible autrement , ne pas reprocher un fouet dit joyeux ou un chien qui renifle au sol pour s apaiser ,ahhh que d inepties dans les interprétations de nos chiens ……. et à vrai dire tout les dangers en plus avec les virus à ces jours …..
J’ai espoir de voir les choses évolués ….Mais pourtant je n y prend plus plaisir ,car j y vois trop de chiens mal à l aise …….au plaisir Isabelle de te rencontrer ce serait vraiment un grand plaisir – la LOLO des loups de varanagile

J ai toujours été épatée par le manque de considération concernant la santé du chien avant même son aspect physique. POurquoi la Scc ne demande pas les dépistages recommandées par le club de race pour toutes les races des la confirmation ? Pourquoi ne pas juger aussi l environnement des chiots, les connaissances des éleveurs tant au niveau santé que comportement ? POurquoi une belle chienne avec une santé solide mais non équilibrée au niveau mental passera t elle sa confirmation sans trop de problème (le tan est représentatif d une sélection POurquoi le chien de travail mais le chien de famille lui, qu en est il ? Meme si il est évident que chaque chien a besoin d un environnement sain, cohérent et stimulant, avec des activités tous les jours, une socialisation à divers humains, chiens et autres animaux. On pourrait avancer petit à petit mais quand on voit que maintenant les éleveurs peuvent faire les expo avec des chiennes en chaleur, qu il est évident qu en 10 ans d activité d éducateur canin avec une majorités de chiens Lof (environ 150 en permanence), quasi jamais personne ne cherche l aspect compétition ni d un point de vue expo ni compet ou loisirs mais juste des chiens équilibres, en bonne santé et si ils sont en plus beaux, et bien tant mieux. L EGO ! Je n aime ni les compétitions en expo ou autre domaine avec les chiens car on ne voit plus le chien comme un chien mais comme son propre reflet…. mais je pense qu on peut avancer quand même ! J ai des idées !

Moi aussi j’avais des idées pleins même !! Mais le problème est que la SCC et ses divisions régionales n’ont rien à faire de tout cela sous couvert de bienfaits pour les différentes races de chiens, la SCC et ses régionales ne pensent qu’au nombre d’entrées qu’une expo pourra faire afin de se classer en première position en tant que canine régionale afin d’être meilleure que le voisin afin d’avoir des budgets alloués (toujours les mêmes raisons l’argent) et aussi pourquoi faire venir des juges « polygames » au lieu d’un juge par race spécialisé dans cette race? Question d’argent évidemment aussi, comment un juge peut il connaitre 40 races justifiant de pouvoir porter un jugement sans équivoque???De la grande arnaque tout cela et ça reflette bien le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui du grand n’importe quoi, ceux qui participent encore à cette mascarade ont encore besoin de reconnaissance comme des gamins jouants à la cour de récrée :-)C’est pitoyable .

Bien dit !! Je ne suis qu’une simple propriétaire de berger allemand. Un chien que j’adore depuis Rintintin justement. Mais à force de leur baisser le train arrière ils en ont fait des chiens à fort taux de handicap surtout avec l’âge !!
Carmen

Je suis ds une autre race et cela fait des années que je ne vais plus en expo, ou juste en visiteur de celles à proximité de chez moi. Autant dire que je partage à 200% les éléments de votre texte.

Alors là, bravo. Je suis vraiment d’accord avec vous. Je possède un BA de travail, qui a fait une classe ouverte male et qui a terminé 1er Excellent.
J’ai été fort surprise de l’accueil plus que froid des concurrents éleveurs ! Un gris dans l’arène de la beauté, cela ne leur a pas plus du tout ! On a tout laissé tomber, et je ne fais plus parti du club de race (SCBA) moi qui avait ma carte depuis + de 15 ans. J’ai choisi de m’orienter depuis longtemps vers les BA gris, justement à cause de leur morphologie, qui est plus naturel que celle des beauté, qui malheureusement ressemble plus à des chiens déformés qu’à de merveilleux BA

Bonsoir,
Ma femelle venait d’un bon élevage en Allemagne et le male que j’ai actuellement vient de la région parisienne. C’est l’élevage De Celius. La mère de ce male est Dana de Celius et le père est Pike del Lupo Nero (élevage allemand). Si d’autres questions n’hésitez pas. Bonne soirée

Oh que j’ai eu plaisir de lire votre mot. Je suis entièrement d’accord que les clients en ont marre des chiens tellement modifié qu’ils se tournent vers l’ancien type. Je suis éleveuse de Colleys et quand vous regardez Lassie à côté d’un Colley français moderne vous voyez deux races très différentes. C’est triste

Oui c’est clair que toutes les races sont touchées tout cela pour faire plaisir aux « pseudo » juges de race, quand aux Colley ça fait au moins 15 à 20 ans que le vrai Colley Lassie n’existe plus en France, en Espagne, en Italie bref dans pratiquement toute l’Europe, j’ai mis 10 ans à retrouver le vrai type du vrai Lassie maintenant j’en ai un et c’est complètement différent de ce que l’on peut voir ici aussi bien physiquement qu’au niveau comportemental y a rien à voir d’ailleurs je m’étais disputé assez violament avec Lalane de Joncquel en lui disant qu’il avait détruit la race depuis trente ans et il m’avait répondu « tu ne voudrais tout de même pas que je revienne en arrière » ce sont des fumiers tous ces pseudo juges à part une toute petite poignée qui n’ont pas la parole, tiens ça me fait penser à autre chose pas vous? 🙂 Il existe encore trois élevages de vrais Colley en Allemagne et Danemark qui ont importés les lignées Américaines et qui sont en fait les vraies lignées Ecossaises depuis 1940 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.